Home >> Librairie >> Détails - Colette Magny, citoyenne-blues

Calendrier

<< Septembre 2019 >> 
 Lu  Ma  Me  Je  Ve  Sa  Di 
      
      

Panier

0 Articles - 0,00 CH
Aller au panier

Courriel Imprimer

Librairie

Des le 30.08.2019 au 23.09.2019
Colette Magny, citoyenne-blues 
 

Description

Vernissage le 30 août à 18h - Suivi d'un petit tour de chant autour de Colette Magny, interprété  Moustache et Pierre Diffusion, en boucle des clips, interviews et images d'archives.

Bien qu'elle n'ait jamais appris les codes de la musique. Colette Magny a bousculé le paysage musical et poétique français " Citoyenne blues " nous plonges dans le parcours d'une artiste hors-norme qui, malgré un éveil politique tardif, a mis son talent au service de l'idéal révolutionnaire et de sa soif de justice, de solidarité et de fraternité.

Naviguant à contre-courant et face à une censure systématique, son engagement total et son intégrité ont marqué les esprits. Et tant que la mémoire collective sera plus forte que les censeurs, gageons que Colette Magny encore des vies pendant longtemps.

Le rappeur français Rocé dira d'elle :

« Dans cette atmosphère musicale, découvrir Colette Magny m'a été salutaire. Parce que sa carrière prouve qu'il a existé et qu'il existera toujours de la dissidence, de la résistance, du hors-piste. Elle a fait les choix qui lui convenait, à elle, dans un monde où l'on nous pousse à écouter la norme. »

Et Sylvie vadureau autrice du livre « Colette Magny, Citoyenne-blues » qui sera en vente à la librairie d'Espace Noir :

« D'aucuns regrettent que Colette Magny n'ait pas suivi une voie plus populaire qui lui ait permis d'être entendue davantage, qui ne l'ait pas à ce point exclue des médias et qui lui ait donné audience parmi nous. Ces regrets sont égoïste, ils ne touche que notre plaisir. Si l'on demande à un indien de quitter sa coiffe de plumes pour paraître en public, comment pourra-t-il transporter avec lui la terre de ses ancêtres ? Que serait Magny sans ses prises de risques, ses coups de rage et ses refus de pactiser ? »

Colette Magny, citoyenne-blues

Horaire


Vendredi: 18.00 h