Home >> Détails - Le printemps du journalisme

Calendrier

Courriel Imprimer

Prochaine activité

Des le 18.10.2018 au 21.10.2018
Le printemps du journalisme 
 

Description

Réalisé, filmé et produit par Frédéric Gonseth. En janvier 2017, un magazine meurt. Suscitant un grand émoi en Suisse romande, la disparition de L’Hebdo ne touche guère les jeunes. Ils sont nés à l’ère de l’information digitale, légère et gratuite. Un test effectué auprès de plusieurs classes vaudoises révèle cependant que les élèves, pour leur majorité, n’identifient pas facilement les «fake news» qui sont légion sur la Toile. De leur côté, les enseignants romands qui sensibilisent leurs élèves aux médias sont encore trop peu nombreux, et quant aux autorités politiques et aux parents, ils découvrent à peine l’ampleur du phénomène et ses potentielles conséquences. Mais les signes d’un printemps s’annoncent, des journalistes naufragés de L’Hebdo, associés à de nombreux jeunes collègues, relèvent le défi et lancent un nouveau magazine numérique: Bon pour la tête.

Un regard sur la crise des médias romands, ou le reflet du reflet dans le miroir.

En Suisse, la prestigieuse presse papier, la radio, la télévision traditionnelle auront-elles bientôt atteint un point de non-retour ?

La jeune génération est-elle en train de se passer du cœur même du métier de journaliste ?

  

Le déclin des médias traditionnels est-il inéluctable ?

   

La démocratie helvétique, avec sa complexité, pourra-t-elle survivre à un tel passage à vide, entre la fin du papier et un internet non régulé ?

   

Tels sont les questions qui parcourent ce film.

   

L’Hebdo meurt, un nouveau titre le remplace, cela pose le problème du modèle économique vers lequel nous allons. Un magazine papier peut-il renaître sous une forme numérique et sans aucun soutien financier autre que ses abonnés numériques ?
Alors que les quotidiens traditionnels sont soumis à des objectifs de rentabilité et que les éditeurs les privent des revenus importants que dégagent les petites annonces digitales, est-ce qu’on ne leur demande pas l’impossible pour mieux ensuite justifier des mesures draconiennes, comme p.ex. le regroupement en un seul desk de toutes les rédactions romandes du groupe Tamedia ?

   

J’ai voulu mettre en parallèle cette crise des médias avec les jeunes qui n’en sont pas responsables, mais qui, par leurs comportements pilotés par les géants mondialisés de l’économie du net, en accentuent les effets à une vitesse grandissante.

Pour illustrer un de ces effets, j’ai proposé à des enseignants vaudois d’Yverdon, Pully et Bercher de faire passer un test à leurs élèves. Mis au point par le STANFORD HISTORY EDUCATION GROUP de l’Université californienne en 2016, ce « test de Fukushima » permet d’observer comment les élèves réagissent à une image sur les conséquences spectaculaires de la radioactivité aux abords de la centrale. Lors de ce petit test vaudois auprès de 140 élèves de 12 à 17 ans, seuls 40% se demandent d’où provient cette image. En-dehors du cercle scolaire, il semble que ce taux descende beaucoup plus bas…

 

Un film documentaire de 75 minutes.

Réalisé, filmé et produit par Frédéric Gonseth

Une coproduction de la RTS Radio Télévision Suisse, Unité documentaire Irène Challand et Gaspard Lamunière, avec la participation de Cinéforom et le soutien de la Loterie Romande et du Fonds de Production Télévisuelle Sàrl. 
Musique : Catherine Azad / Montage : Prune Jaillet & Frédéric Gonseth / post production Daniel Maurer / Mixage Fred Kohler / Direction de production : Anne-Laure Daboczi / Commentaire dit par Michel Voïta.

Bande-annonce

Le printemps du journalisme

Horaire


Jeudi: 20.00 h
Vendredi: 20.30 h
Samedi: 20.00 h
Dimanche: 17.00 h - 20.00 h

Prix

Enfant: 7.-- Frs
ACEN/AVS/AI: 10.-- Frs
Adulte: 12.-- Frs